Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 mai 2005

Soleil vert


Compte tenu de la place qui leur est faite dans nos sociétés dites développées ( hormis la présidence tous les sept ans et quelques portefeuilles ministériels), à tous les plus de cinquante ans on devrait proposer l’euthanasie remboursable par la sécurité sociale avec en fond sonore l’hymne à la joie et sur écran géant pirouettes de wombats à narines poilues et cabrioles d’hippopotames nains . Parmi les rares lecteurs qui s’égarent encore dans les ruines de ce blog et les plus rares encore qui n’ont plus vingt ans depuis longtemps , certain(e) aura reconnu l’allusion faite à l’un des seuls films de science fiction tourné dans les années soixante-dix à donner une version réaliste de ce que serait le futur : « Soleil vert » ! Non ? Tant pis !
Pour résumer , c’est la fameuse fracture sociale , chère à notre président , poussée à l’extrême. La moitié de la population jouit d’une opulence scandaleuse tandis que l’autre moitié vit dans la pauvreté la plus abjecte . Quant aux vieux , ils sont euthanasiés et leurs restes recyclés pour produire un aliment , le soleil vert , que gueux et gueuses s’arrachent lors de rixes sanglantes . Pourquoi je parle de ça ? Parce que par deux fois , sur son blog ,puis sur le mien , Olivier a fait la même réponse à mon évocation d’évènements survenus il y a plus de trente ans : « je(Olivier) n’étais pas né » ! Si j’écarte la délicate et si amusante (mdr !) allusion faite à notre différence d’âge , et si je me concentre sur le contenu suggéré par cette réflexion à priori insignifiante bien que sibylline , j’en arrive à une conclusion qui est la mienne pour n’être pas celle d’un autre : Olivier et peut-être à travers lui toute la jeunesse de France et de Navarre s’imagine qu’il y a trente ans , l’humanité vivait à l’âge de pierre et que les citoyens de ce beau pays erraient dans les campagnes recouverts de peaux de bêtes , grignotant leur os de mammouth tout en poussant des sons inarticulés ! Bah, non ! J’en suis moi-même étonné à chacun de mes retours en Europe . Rien n’a changé ! Les gens vivent comme il y a trente ans : le matin , ils prennent leur voiture , le train ou le métro pour aller au travail . A midi ils mangent des cochonneries dans des fast food . Le soir ils rentrent chez eux épuisés , s’engueulent avec leurs enfants qui les trouvent cons et qu’eux aussi trouvent cons mais ça ils n’osent se l’avouer car ils sont leur portrait craché , puis s’effondrent devant leur télé sur laquelle ont poussé comme autant de métastases , magnétoscopes , jeux vidéos et DVD . Pour leurs vacances ils s’entassent sur les plages du midi à moins qu’ils ne choisissent de s’entasser dans un avion qui les déversera en tas sur des plages lointaines où ils ont une chance non négligeable de se faire enlever par une guérilla aux revendications obscures . Si , si , il y a quand même des différences : il y a plus de monde sur la route , dans les trains , dans les avions , sur les plages, il y a plus de monde partout (j’ai trouvé que Paris ressemblait de plus en plus à Bombay) ce qui n’est pas nécessairement une bonne affaire , parce que du travail il y en a de moins en moins ! Les médias aussi ont changé , dans la forme plus que dans le fond : avant la médiocrité se diffusait avec parcimonie, à la petite cuillère , aujourd’hui c’est un bombardement ininterrompu de merde hertzienne . Enfin , heureusement qu’il y a Thalassa ! Les SDF , ça aussi c’est une spécialité nouvelle . Bien sûr , les pauvres ont toujours existé , mais il y a trente ans , ils n’erraient pas dans la rue et jamais on n’aurait vu des hommes éduqués et compétents réduits à de telles extrémités simplement du fait de leur âge. Dans « Soleil vert » , là oui , les SDF grouillent par milliers. Vous voyez où je veux en venir ...
Il est un temps , pas si éloigné , où l’on considèrera les années soixante-dix comme une époque bénie !

Commentaires

Précision importante, l'âge est un sujet trèèèèèèèès sensible pour Manutara. Merci néanmoins pour ces précisions. J'avais cru, en t'écoutant, que dans les années 70, tout le monde avait un chauffeur pour le conduire à l'école. Que tous les étudiants s'achetaient des Bentley. Que tous les jeunes hommes faisaient leur service militaire comme aspirant. Et qu'une fois libérés de leurs obligations militaires, tous empruntaient le voilier de leur père, pour partir à l'aventure.

Écrit par : oliviermb | 24 mai 2005

Si l'âge est un sujet aussi sensible pour moi , c'est que je n'ai pas choisi l'époque où je vis . J'appartiens à une drôle de génération . Jeunes , nous étions regardés d'un mauvais oeil par nos aînés . On nous trouvait toujours trop jeunes pour tout, aussi fallait-il en parmanence se vieillir pour être pris au sérieux!Aujourd'hui, un peu moins jeunes , nous sommes déjà trop vieux! Vas comprendre! Sinon sur un plan personnel l'âge m'importe peu! Mais jouissant d'une espérance théorique de vie de quatre-vingt ans , je n'ai pas l'intention de passer les trente prochaines années avec l'étiquette vieux collée sur mon front! Je me révolte ,c'est légitime!
Quant à ton itinéraire d'un enfant gâté je me permets de rectifier le dernier point . Le départ en voilier n'était qu'optionnel! En général ces jeunes gens reprenaient les rennes de l'usine paternelle après s'être laissés pousser des moustaches et s'être teints les cheveux en gris!

Écrit par : manutara | 24 mai 2005

Allons, allons, tu n'es pas à plaindre, non! Et d'abord, est-ce qu'il existe vraiment, sur ton île exotique, ce mépris des gens d'un certain âge, comme on peut le connaître dans la civilisation? Si tu vivais ici, en France, si tu cherchais désespérément du boulot, je comprendrais. Mais tu te prélasses toute la journée au soleil et, si tu projettes de venir en Europe, c'est pour la traverser aux côtés de l'aimable et pas trop laid jeune homme que je suis. Et en plus, tu plais aux femmes. Franchement, ça pourrait être pire. Si jamais il t'arrive de penser qu'on te regarde comme quelqu'un de trop vieux, à mon avis, c'est parce que tu te trompes sur la nature des regards qu'on te porte, aveuglé que tu es par l'angoisse d'être pris pour un vieux!

Écrit par : oliviermb | 24 mai 2005

Bah , ici , quatre vingt pour cent de la population a moins de vingt ans , alors tu penses bien, être jeune c'est d'une banalité! Par ailleurs les maisons de retraite sont inconnues sur le teritoire . Quant à moi , on me traite avec le plus grand respect! Je suis un des rares popaas auquel on n'ait pas cassé la figure! Je laisse ma maison ouverte à tous vents jours et nuit et jamais je n'ai été cambriolé! Quand je vais manger dans l'unique restaurant du village , on me sert ma bouteille de Perrier sans que j'ai à émettre une seule parole en dehors du traditionnel kaoha nui! Le paradis quoi!
Pourquoi crois-tu que j'ai quitté la "civilisation"?J'ai bien senti vers quoi nous nous acheminions . Malheureusement les polynésiens commencent à faire des études et à parler de plan de développement ,de rendement et de rationalisation du travail . Tahiti est déjà contaminée par le consumiérisme , ici ce n'est qu'une question de temps avant qu'on foute tout en l'air!

Écrit par : manutara | 24 mai 2005

Ah , au fait ,aimable et pas trop laid jeune homme , j'allais oublier . Pour notre voyage en Allemagne , faudrait que tu me redonnes l'adresse internet du théatre de Munster! J'arrive pas à la retrouver!

Écrit par : manutara | 24 mai 2005

Les années 70 : elles sont pour moi symbole d'une certaine liberté de ton, mais peut-être que j'idéalise ? "je ne les ai pas connues"...

Écrit par : Fleur | 24 mai 2005

je n'ai pas trente, mais j'avais bien reconnu soleil vert...
les années 70, et celles qui ont suivi, ont connu, je crois, l'apogée d'un système qui n'est plus viable. il serait peut être temps de réinventer tout ça, ou nous irons dans le mur. cependant, je ne crois pas que "faire des études" soit la pire des erreurs...

Écrit par : veen | 24 mai 2005

Tout le monde n'a pas eu l'itinéraire d'un enfant gaté !
Je me souviens bien du film "Soleil vert" : Finalement on en n'est pas si loin ! J'ai quelque fois l'impression moi "la vieille" de me faire vampiriser, phagocyter par la jeunesse !

Écrit par : dilou | 24 mai 2005

Dilou , toi vieille? Si j'en crois la photo prise sur ta page , même vue de dos, tu es encore très jeune! De toutes façons , il faut se dire que nous ne serons jamais aussi jeunes qu'en cet instant prècis!

Veen , je fais une distinction très nette entre faire des études générales (une spécialité française) et recevoir une formation en rapport avec le marché du travail . Il me semble aussi , que trop souvent , on fait l'amalgame entre études et culture .

Fleur , ton impression est la bonne . Les années soixante-dix étaient très politiquement incorrectes!

Écrit par : manutara | 24 mai 2005

Les commentaires sont fermés.