Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 mai 2005

L'île mystérieuse

Ich weiss nicht was soll es bedeuten
Dass ich so traurig bin
Ein Marchen aus alten Zeiten
Das kommt nicht aus den Sinn

Heinrich Heine



Une vieille histoire qui me trotte dans la tête. Je pense que c’est un téléfilm vu il y a une trentaine d’années . C’est rare que je me souvienne d’une chose vue à la télé . Mais cette histoire m’obsède depuis longtemps.
Premières images : un yacht à la dérive rempli de cadavres épouvantablement défigurés.
Dix ans plus-tard un navigateur mouille son voilier à l’abri d’une baie sur une île déserte ou supposée telle . Il descend à terre et sur les hauteurs aperçoit une maison perdue dans la végétation . Il s’y rend et découvre les ruines de ce qui a du être une somptueuse villa. Il fait chaud et il s’endort . Il est réveillé par le bruit de voix , de rires , de pas , de vaisselle entrechoquée. Il regarde autour de lui et constate que la maison a repris son apparence initiale et qu’une vingtaine de convives sont attablés devant des mets raffinés .Ils ont l’air de partager un de ces instants de bonheur dont on aime à se souvenir sa vie durant. Le marin leur parle , les salue , mais personne ne semble remarquer sa présence .Il essaie de toucher l’un des dîneurs et ressent immédiatement une douleur fulgurante .Il est étonné , effrayé mais ravi également car une femme d’une extrême beauté va attirer son attention . Au café , c’est le black out et la maison reprend son aspect de ruine . La scène se reproduit ainsi jour après jour mais à des heures différentes .Au gré d’une de ses promenades , il découvre une caverne et le secret à la fois sublime et terrible de ce mystérieux hologramme . Il va à son tour y prendre place afin de partager de manière virtuelle une heure de la vie de ces femmes et hommes morts depuis longtemps dans des conditions effroyables.
J’ignore qui a écrit cette histoire mais j’aurais bien aimé en être l’auteur. En attendant je crois ne pas avoir passé une seule journée de ces trente dernières années sans y repenser . Le son entêtant de la mer frappant inlassablement les rochers et actionnant au gré des marées la machine à remonter le temps s’est gravé dans ma mémoire et ne m’a jamais quitté . Dans le fond , nous passons notre vie à nous rejouer toujours les mêmes scènes , sans même y prendre plaisir bien souvent, mais contrairement à ces personnages de fiction , figés pour l’éternité dans un instant de fugace bonheur , nous vieillissons , nous délitons , nous recroquevillons pour finir par ne plus être que des caricatures de nous-même . Parfois , alors qu’on a depuis longtemps cessé de lutter contre le fleuve de la vie , que l’on dérive , résigné et que dans le lointain retentit le fracas des chutes qui vont nous engloutir , une fracture de produit . Nous nous engouffrons dans la brèche , certains de n’avoir rien à perdre . Tout comme le marin rejeté par la mer nous nous retrouvons sur une terre inconnue plongés dans un passé lointain qui n’est déjà plus le notre mais où nous aspirons à nous reposer une dernière fois. Le temps alors n’existe plus .Ou plutôt nous sommes hors du temps, insensibles à tout , jusqu’à l’indifférence que nous manifestent ces convives à la table desquels nous aimerions bien nous asseoir , et à laquelle nous finissons par avoir l’illusion de prendre place. Puis, tel un tronc d’arbre arrêté un instant dans sa dérive inexorable par un obstacle imprévu , la force du courrant nous arrache à ce passé à peine savouré et nous renvoie vers le milieu du torrent .

Commentaires

Y avait déjà la télé, y a trente ans? J'étais pas né.

Écrit par : oliviermb | 23 mai 2005

Oui , la télé existait et de manière étonnante il y avait même déjà des gens sur terre . Mais tu as raison , ta naissance marque un tournant crucial dans l'histoire de l'humanité . Ainsi 1975 est-il le point de départ de l'ère oliviérienne. Aussi au lieu de parler de 2005 après JC , on devrait dire que nous sommes en 30 après OB!

Écrit par : manutara | 23 mai 2005

Pardon, mais on est encore en 29 après moi!

Écrit par : oliviermb | 23 mai 2005

Vaste débat! Si l'on considère 1975 comme l'an 1 , force est de reconnaitre que nous sommes bien en l'an 30!

Écrit par : manutara | 23 mai 2005

Les commentaires sont fermés.