Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18 mai 2005

Il est interdit d'interdire

En mai soixante huit je devais avoir treize ans , alors forcément , j’ai suivi ça d’un peu loin ! D’ailleurs les curés nous maintenaient enfermés à double tour dans les salles de classes , des fois que nous eussions été tentés de rejoindre la sédition . Pensez ! Le seul établissement scolaire à ne pas avoir fermé ses portes dans la région en ces temps troublés c’était le mien ! Mais un slogan avait toutefois réussi à franchir les épais murs d’enceinte du petit séminaire : il est interdit d’interdire ! Or notre existence n’était faite que d’interdits ! Je ne parle pas de ces interdits fondamentaux sur lesquels tout le monde s’accorde ( ne pas tuer , voler etc.…) mais d’une foule de petits interdits vus par nous comme autant d’entraves à notre plein épanouissement mental et physique qui constituait pourtant le principal souci affiché par nos éducateurs ensoutanés . Pour le mental il y avait la prière et pour le physique le foot . Je dois dire que je conserve à ce jour une pareille aversion pour l’un comme pour l’autre !
Alors pourquoi ce malaise à l’énoncé d’une journée contre l’homophobie ? C’est que pour moi l’homophobie est avant tout un sentiment et l’on ne peut interdire un sentiment par décret ou par la magie d’une journée consacrée annuellement à la défense des homosexuels . Quid du reste de l’année ? Je comprends que l’on puisse être horrifié par l’homosexualité et que cette horreur s’exprime verbalement ou par écrit pour autant que ce soit de manière censée . La violence ,quant à elle , est réprimée par tout un arsenal juridique qui protège chaque citoyen dans notre pays quelque soit son obédience politique , sa religion , son ethnie ou son orientation sexuelle . Il est absurde de faire comme si tous les matins on ramassait dans les rues de nos villes des tombereaux entiers d’homosexuels exécutés après avoir été torturés ! La France n’est pas l’Iran , Dieu merci , je dis bien Dieu , pas Allah !
Je constate aussi que cet événement a été largement récupéré si ce n’est téléguidé par ce qu’il convient d’appeler la communauté gay pour laquelle ne sont éligibles que les mâles et femelles de… ?… à trente cinq ans physiquement parfaits et animés d’une même foi en la pensée unique ,la leur , dont les credo sont : la haine du vieux (tout ce qui a plus de trente cinq ans ,quoi) et l’adaptation de leur environnement à leurs spécificités ! Un monde gay friendly en quelque sorte !
Si je parle ainsi c’est que j’ai eu un aperçu de cette communauté en fréquentant un site gay (parait que c’est pas le pire) et en y hébergeant un blog pendant quelques mois . Il y avait bien là quelques esprits éclairés mais dans l’ensemble la vision que ces jeunes gens avaient du monde n’allait pas plus loin que le bout de leur queue ! A la lecture des divers blogs d’où suintait l’exclusion de tout ce qui n’était pas « gay compatible » et avec cette manie qu’ont les intégrants (intégristes?) de cette communauté de se raser la crâne , je me suis souvent demandé si je n’étais pas dans une annexe du front national !
J’en suis à me demander si le besoin de reconnaissance et d’intégration professé par la nébuleuse gay n’est pas en train d’aboutir au résultat inverse , à un raidissement de la société à son égard .Ainsi je me souviens qu’il y a trente ans , personne ne se souciait de voir deux hommes dîner en tête à tête ou partager la même chambre d’hôtel .Aujourd’hui , dans les mêmes circonstances , certains sourires en disent plus que de longues phrases . C’est inoffensif , je sais , mais pour qui souhaite que le privé demeure du domaine privé cela peut être casse-pieds !
J’ai beaucoup aimé l’analyse d’Olivier qui , dans son post du 18 mai , insiste sur l’inclination naturelle qu’ont les hommes pour les hommes et les femmes pour les femmes . J’ajouterai que pour le reste cela ne regarde personne ! Nul besoin de loi donc , je me contente parfaitement d’une absence d’interdit !

Commentaires

mmm je ne crois pas que tu les gays soient comme tu le prétends, ils ne sont pas pareils crois moi , j'en ai connu, et ils étaient super ouvert, cultivés et sympa,...je crois que tu te focalises trop sur le cliché gay qu'a pu te donner un blog à la noix, c'est dommage.
Mais si y'a une discrimination à leur égard, ne dites pas que c'est pas vrai! pd c'est une insulte non?...mais bon je parle de choses plus grave...
Il faut l'égalité pour tous, voila...

ps: je ne suis as gay, je suis lesbienne lol.

Écrit par : Insolent Verlaine | 18 mai 2005

"la vision que ces jeunes gens avaient du monde n’allait pas plus loin que le bout de leur queue !", queue qu'ils n'ont pas très grande, ce qui n'arrange rien.

Écrit par : oliviermb | 18 mai 2005

Verlaine , je ne parle pas des homosexuels en général , mais d'une certaine communauté gay dans laquelle je ne me reconnais pas du tout et qui a tendance a monopoliser la parole. Un site même virtuel donne une bonne idée de l'état d'esprit reignant à un moment donné dans un groupe d'individus donné et ce que j'y ai lu ne m'a pas plu mais alors là pas du tout!

Olivier: :-))) ...C'est tout ce que je peux te dire!

Écrit par : manutara | 18 mai 2005

Les commentaires sont fermés.