Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 avril 2005

Sur le chemin du retour

Abruti par quatorze heures de vol depuis Madrid, je profite de la longue attente a l´aeroport de Santiago pour ecrire quelques lignes dans mon blog .Tant pis pour les accents... Ce sejour de plus d'un mois en Europe fut d'une grande richesse sur le plan personnel . Il fut douloureux aussi puisque cette annee c'est au cimetiere de M. que je rendis visite a ma mere decedee au mois de janvier apres avoir vu , au fil des ans, son identite se gommer pour se dissoudre tout a fait dans celle des autres pensionnaires de ce centre specialise dans l'accompagnement des personnes atteintes d'Alzheimer .En raison d'une menace de cyclones les vols locaux entre Marquises et Tahiti avaient ete suspendus plusieurs jours , aussi je n'avais pu me rendre en France pour assister aux obseques . J'avoue que j'en eprouvai un lache soulagement , tant l'enterrement me semble une maniere barbare de disposer d'un corps . Les anciens marquisiens exposaient les corps des defunts a l'abri des regards dans des grottes creusees a meme d'impressionnantes falaises et laissaient le temps faire son oeuvre. Je sais...difficilement realisable en Europe.Pourquoi ces pensees macabres alors que mon sejour fut des plus agreables?Cela doit etre la perspective des douze prochaines heures de vol entre Santiago et Papeete...

Commentaires

Retour annoncé, mais ravie de voir qu'il se confirme. Perdre sa mère est, je suppose, l'ultime étape pour être adulte, toujours épreuve difficile à passer. Désolée pour vous Manutara ! Quitter le "sinistre nord-est de la France" (où nous sommes à peu près en permanence) pour des cieux et des pensées plus sereins en Polynésie, va faire que tout va redevenir mieux, même pour nous !
Bon retour, à bientôt.

Écrit par : les-melis-melos-de-maola | 10 avril 2005

Ton billet nous fait bien plaisir, cette note de transit est vraiment très gentille, une ombre à ton texte : la disparition de ta Maman qui nous touche beaucoup puisque notre mère avance elle aussi vers ce genre de déclin qui fait peur !
Je pense , malgré ce triste moment que tu as fait un bon voyage, tu n'as pas dû avoir très chaud, ça change de ton climat habituel !
Et bien tu vois, nous nous sommes toujours là, et surveillons de temps en temps ton retour !
A bientôt donc , tu en auras des choses à écrire !

Écrit par : Pénélope | 10 avril 2005

Bonjour et bon retour sur les terres chaudes de tahiti !

Écrit par : dilou | 11 avril 2005

Bonjour à vous trois ,mes fidèles lectrices . Le froid européen m'a fait le plus grand bien et si je n'éprouve aucune difficulté à passer du chaud au froid l'inverse est plus difficile . Pour la suite de mon blog , j'hésite un peu à conter mon voyage européen tant ce que j'aurais à dire relève du domaine privé . D'un autre coté c'est peut-être l'occasion de donner un autre tour à ce journal!

Écrit par : manutara | 13 avril 2005

Les commentaires sont fermés.