Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 décembre 2004

Révélations

Journal du fugitif


J’ai déjà entendu pas mal de choses tordues , mais là franchement ça dépasse tout .Ainsi ces deux valises remplies de dollars ont , d’après Constance bien entendu , pour vocation première de se promener de main en main à travers le monde , en bousillant au passage le vie des propriétaires de ces mains ! En effet , pourquoi ne pas rajouter l’inutile au désagréable ? François arbore l’expression qui doit être la sienne à son club , lorsqu’un membre lui susurre à l’oreille que la disparition du franc suisse n’est plus qu’une question d’années . Attentivement condescendante !
- Hum , oui bien sur , c’est une théorie intéressante , j’aimerais y souscrire , mais je ne vois aucune autre finalité que crapuleuse à tout ceci . On séquestre mon épouse pour m’obliger personnellement à faire ce que je me suis refusé à faire professionnellement : transférer de l’argent provenant sans doute d’activité illicites d’un point A à un point B .Pourquoi le faire physiquement en me faisant courir à moi et à l’argent des risques inutiles , c’est ce que je ne comprends pas ! Un simple contrôle douanier et tout était fini !
Constance balaye l’argument de la main .
- Ne t’es-t-il pas venu à l’idée , François , qu’ils n’avaient pas moyen de faire autrement !
- Allons-donc , j’avais donné à Soupinou l’adresse de plusieurs banques moins , voyons , regardantes sur l’origine des fonds . La plus éloignée était bien plus proche que mon domicile.
- Proches , oui mais surveillées par tes amis mafieux sans doute…
- Hypothèse que tout cela ! Et puis tu as l’air de dire que d’un côté il y a les gentils et de l’autre les méchants que j’appelle mafieux . Mais je réitère mon impression : deux bandes rivales en guerre pour un même butin et moi au milieu !Et puis ils ont quand même Heike …enfin ma femme !Et puis la barbe ! Je veux trouver ce Yodel , lui remettre le colis et qu’on en finisse.
Moi aussi d’ailleurs j’aimerais bien voir ces deux valises quitter la maison !Enfin demain est un autre jour , on finira bien par mettre la main sur Yodel . Je m’apprête à lever la séance en montrant leurs chambres à mes « invités » . Mais la crevette me fait rasseoir en me tirant par le bras .
- Un instant ! Je n’ai pas fini !
Ah, de nouvelles révélations de mademoiselle soleil ! Elle nous ressert une tournée de Darjeeling.
- Vous n’avez raison que sur deux points ! L’argent provient bien du trafic de drogue et Soupinou était bien un passeur . Pour le reste vous patinez dans la choucroute ! Il existe une organisation dont les membres se comptent par centaines de milliers à travers le monde , certains actifs , d’autres dormants et qui ont tous un point commun : ils ont un jour ou l’autre été victimes des narcotrafiquants . Non , laissez-moi finir ! Ainsi le fils de Soupinou est mort à dix-sept ans d’une overdose d’héroïne frelatée sur une aire d’autoroute en Belgique . Le père a rejoint nos rangs et a réussi à infiltrer un réseau de passeurs .Quand il a su qu’il allait transporter une grosse somme pour le compte de trafiquants d’un pays de l’est , il a pris contact avec nous !L’idée était d’échapper à la surveillance de ses anges gardiens en arrivant à Genève et d’ouvrir un compte à son nom dans une banque . Nous avons sélectionné avec soin cette banque en étudiant le profil de son directeur , toi François B. , dont la fille suit depuis près d’un an , sans grand succès, une cure de désintoxication . Malheureusement les choses se sont mal passées . Tu t’es entêté et Soupinou s’est affolé .Ta secrétaire , Emma Slitch , une des nôtres elle aussi , a profité de cette histoire de vêtements à chercher pour embarquer Soupinou et l’amener chez toi . Ils ont convaincu ta femme de se prêter à une parodie d’enlèvement pour faire pression sur toi . L’idée était évidemment que le belge ramène l’argent à la banque et ouvre un compte . Puis il y a eu cette malheureuse histoire de plante carnivore . Tu devenais inopérant pour Dieu sait combien de temps ! Pire que cela ! Soupinou était dans une planque à l’abri avec l’argent .Il a fait la bêtise de vouloir sortir en ville et a fait de mauvaises rencontres . Tu connais la suite . Ils l’ont torturé et il a parlé en donnant certainement ton nom . Heureusement pour toi , les malfrats ont du penser qu’il voulait parler de ta banque et que la transaction avait été faite !
François , lève le doigt comme un écolier. Moi, j’ai juste l’impression qu’on vient de me baisser les pantalons une nouvelle fois . Magnanime , Constance lui donne la parole

Commentaires

Ton histoire donne à réfléchir quand on bouge de chez soi, à notre insu nous pouvons être embarqués dans des tribulations mafieuses ! Donc c'est décidé, je reste chez moi à faire du coconing avec mon chat sur les genoux, bien au chaud et je suis les aventures des autres sur les blogs, c'est plus sûr ! Pas de risques inutiles! Les Yodel, très peu pour moi ! Une fois de plus l'argent sale mène le monde.....
Quand vas-tu retrouver la paix dans ta jolie cabane ? et nous envoyer de nouvelles photos ?

Écrit par : Pénélope | 10 décembre 2004

A sa manière, ta vie est également pleine d'imprévus!

Écrit par : manutara | 10 décembre 2004

Les commentaires sont fermés.