Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 septembre 2004

La grande peur dans la montagne

Je me permets d’emprunter  le titre de ce chef d’œuvre de la littérature helvétique qu’est « La grande peur dans la montagne » de Ramuz , pour tenter de caractériser ce début de siècle . Plût au ciel que cette dernière ne se  manifestât qu’en montagne ! Malheureusement elle ravage nos campagnes , s’immisce dans nos villes , pollue nos rivières , se déverse sur nos côtes , gagne la haute mer et s’évapore dans les airs . Nous sommes tout simplement saturés de peurs . Je passe sur les plus courues que sont la guerre , le terrorisme, les intégrismes religieux et politiques .  Ces terreurs de fond  s’emparent de nous à l’énoncé détaillé et répété de toutes les calamités affligeant quotidiennement des pays souvent fort lointains , sentiments légitimés sans doute par la proximité de ces évènements : à des milliers de kilomètres en projection Mercator ,  à quelques mètres en projection cathodique . Mais à ces angoisses profondes il faut ajouter toutes ces petites peurs qui nous guettent dans le lit ,le réfrigérateur , la salle de bain ,  le lieu de travail , sur la route ,  bref dans tous ces endroits où nous sommes obligés de nous rendre quotidiennement .

Je parle bien de cette peur pusillanime   et banale qui empoisonne nos existences , celle qui colonise nos vies tels ces acariens invisibles à l’œil nu , mais monstrueux sous la lentille impitoyable du microscope électronique . Moi je dormais bien avant . Depuis que je sais qu’ils sont là et me guettent…impossible de fermer l’œil !

Ces dernières années nous avons eu droit à tout l’attirail  de la « pavor-propaganda » ( je sais ça n’existe pas) . La vache folle , le mouton tremblant , le yaourt empoisonné , la voiture désaxée,  l’avalanche imprévue , la crue annoncée , la sècheresse dénoncée , le froid , le chaud, la légionellose , la listériose , les semences de mais traitées  tueuses d’abeilles , les plants de mais transgéniques destinés à remplacer les semences tueuses d’abeilles,  les arracheurs de plants de mais transgéniques destinés à ….. , les abeilles tueuses , les pets de vaches responsables du réchauffement de la planète , l’invasion des algues , la surcharge pondérale , les décharges sauvages , les crânes rasés , les cheveux longs , la calvitie, Le Pen président …..Je m’aperçois que cette liste est interminable et que chaque instant de notre vie s’est vu transformé en peur potentielle .C’est que ça rapporte la peur ! Médiatiquement mais aussi politiquement ! A chacune de ces peurs correspond bien entendu une avalanche de lois dissuasives de tout affrontement avec ces légions  que nous laissons petit à petit nous assiéger sans aucun espoir d’évasion . Finirons-nous comme ces jeunes japonais murés pour de longues années dans le silence de leur chambre ?

Que craignons-nous en fin de compte ? La mort ? La belle affaire, nous y passerons tous un jour ! Non , après tout, je crois que nous avons peur d’avoir peur . C’est mon cas , je le confesse . Non , non , tout cela n’a aucun sens ! C’est dit ,  aujourd’hui…..non ….demain , il faut quand même que je me prépare , demain donc j’affronte mes peurs . Pour cela il me faudrait une de ces bonnes grosses paires de cojones , vous savez de celles que portaient nos ancêtres chasseurs de mammouths ou encore ces navigateurs qui partaient sans trop savoir  où et pour combien de temps . Allez , je cours essayer d’en louer une !

 

Je m’aperçois qu’un de mes « collègues » blogueur à la citadelle, et non des moindres , cite à la fin de son article d’hier un extrait de mon feuillet intitulé « Blog et réaction » qui m’avait largement été inspiré par la lecture de son journal http://www.hautetfort.com/noval

 Qu’il en soit remercié puisque je ne puis le faire autrement , sa page étant dépourvue de la rubrique « commentaires » ce qui est son droit le plus strict .

Commentaires

A mon tour de vous remercier. Effectivement, mon adresse mail est ouverte, mais pas les commentaires, c'est un choix pour ne pas perdre trop de temps à polémiquer inutilement.

Bravo pour votre blog, que je continue à visiter régulièrement.

B.N.

Écrit par : Noval | 03 septembre 2004

Les commentaires sont fermés.