Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19 août 2004

Le Château

Un de mes rares lecteurs me fit l’honneur de poster un commentaire déplorant le manque d’ambition de mon blogue . C’est exact ! N’étant pas moi-même ambitieux ,je ne vois pas pourquoi mon journal devrait l’être . Tout petit , je ne rêvais pas de devenir président de la république , ni policier mais gardien de phare . J’ai toujours été fasciné par ces grandes tours lumineuses guidant dans le nuit les bateaux vers le port . Malheureusement à mesure que je grandissais les moyens de navigation ont fait des progrès tels que ces beaux monolithes , devenus obsolètes, se sont éteints les uns après les autres . Ceux qui survécurent , les plus beaux , de vrais monuments , furent progressivement automatisés . Je suis donc devenu marin et c'est du large que j’ai vu mes amis me faire signe ….

 

Le château. Franz Kafka . Page 271

 

« Chacun sait quelque chose sur nous , soit la vérité , dans la mesure où les gens peuvent la supporter , soit quelque racontar entendu quelque part ou inventé par le bavard lui-même , et chacun pense à nous plus qu’il n’est nécessaire , mais personne ne raconte notre histoire carrément ; les gens ont peur de laisser leurs lèvres toucher à certaines choses. »

 

Le hasard , je vous dis….

 

Qui sommes-Nous et que savent-Ils ? Ils sont partout avec leur caméras , leur appareils numériques , leurs connections via satellites , leurs ordinateurs , leurs entrées et leurs sorties. Ils nous guettent , nous interrogent , nous sondent , nous abreuvent et nous bombardent de telle manière qu’en fin de compte on se demande qui gouverne . Est-ce l’évènement qui fait l’information ou l’information qui fait l’événement .Ainsi de l’autre côté de l’Atlantique après le refus , justifié , de la France de s’engager dans la lamentable aventure iraquienne , il y eut une campagne de presse anti-française d’une telle virulence que beaucoup de citoyens de ce beau pays , phare de l’humanité, ont pensé que c’était contre la France que l’ayatollah chrétien, occupant du bazaar ovale, voulait lancer ses hordes de nicaraguayens ou salvadoriens sous-payés . Mais ça je l’ai lu comme tout le monde dans la presse …alors qui croire. Si ça se trouve l’Irak n’existe pas …ou plus....ou ,peut-être, n’a jamais existé !

 

 

 

Commentaires

Allez courage soit un peu plus que toi-même et tu sauras ce que l'aventure veut dire. Sans aventure, sans rique pas la peine de vivre et puis la géopolitique c'est compliqué alors farçi-toi cette complication ou oublie !

Même si les petits ruiseaux font les grandes crues.



Arrache-toi de toi et tu gagneras en force et conscience.







Écrit par : whanna | 20 août 2004

Question aventure je n'ai pas à me plaindre ! Quant à la géopolitique , je connais! Je pourrais m'étendre sur des pages mais dans le fond , je ne ferais que reprendre ce que disent les organes de presse , Le Monde , le Point , le Time , el Pais etc...mon idée était juste de poser une question à partir d'une phrase écrite par Kafka , il y a une centaine d'années . C'est un jeu , rien de plus!

En plus t'as de nouveau fait une faute d'orthographe : farcis-toi!

Écrit par : Manutara | 20 août 2004

le nier c'est nier ceux qui y vivent et surtout ceux qui y meurent.

plus grave ou plus douloureux que de mourir, c'est peut etre de ne pas exister aux yeux du monde.

finalement je regrete comme toi les campagnes de desinformation et pourtant je suis triplement dégoutée par l'absence d'information et de préoccupation de ce qui ce passe aujourd'hui dans certaines région du monde. televisuellement, l'afganistan n'existe plus... demain a qui le tour?

non decidement je ne vois rien de plus grave que la négation d'un peuple.

Écrit par : loublou | 21 août 2004

C'est bien ce que j'ai essayé de dire . Mais je préfère les sous-entendus aux vérités lourdement assénées . Je sais bien que l'Irak existe mais la réalité est probablement différente de son reflet médiatique .

Tu dis: télévisuellement l' Afghanistan n'existe plus . Avons nous besoin de la télévision pour exister?

Écrit par : Manutara | 21 août 2004

Loulou, sans doute regarde trop la télé, et peut-être pas assez ailleurs.

Écrit par : oliviermb | 21 août 2004

Les commentaires sont fermés.