Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18 août 2004

La guerre de la fin du monde

Pas facile de continuer après une expérience littéraire aussi marquante que « le Voyage ». Mais la règle qui veut qu’en équitation il faut remonter à cheval immédiatement après une chute , si l’on est en vie , évidemment , vaut pour l’écriture .

 

Un vieux professeur d’université nous disait que l’homo sapiens adulte moyen était capable d’une attention soutenue  durant un lapse de temps n’excédant pas quarante minutes .En conséquence de quoi ses cours ne duraient que quarante minutes au lieu des cinquante initialement prévues . Il était professeur de psycho-économie . Il était surtout très malin . Ces dix minutes additionnées plusieurs fois par jour sur une trentaine d’années lui ont certainement permis d’écourter son temps de travail de plusieurs mois. Ces quarante minutes se sont , je le crains, transformées en  quarante secondes  vingt ans plus-tard !

Bien, la brièveté voilà la solution ! Mais de quoi parler ? ….Une idée . Je vais essayer !

Tous les jours un autre livre choisi les yeux fermés dans ma bibliothèque. Une page ouverte au hasard et une ligne désignée de mon index pointé . Je retranscris la phrase de point à point et sur une dizaine de lignes au plus je….je ne sais pas trop quoi encore ! Improvisation. C’est débile et inutile donc ça me plait ! Pour corser un peu les choses , je choisirai , dans le même livre ,  une phrase différente sur chacun de mes sites.

 

Le siège de Lisbonne de Jose Saramago  page 165 ….bon je refais un autre tirage , les phrases de Saramago , auteur prodigieux , se prolongent en général sur une page ou deux.

 

La guerre de la fin du monde. Mario Vargas Llosa .  Page 187

 

“Les grappes humaines collées aux vitres , muettes , essaient d’entendre ce qu’il dit , officiers et ordonnances sont immobiles , attentifs , et les cinq journalistes le regardent avec un mélange de ravissement et d’incrédulité »

 

Les grappes humaines . J’aime assez l’expression .Ca me fait penser au raisin  Le raisin c’est bon ça . Ca croque sous la dent . C’est juteux et surtout par la savante alchimie de la fermentation il se transforme en vin ou en vain le raisin , au choix . L’image est belle , pleine de soleil et d’ivresse . A une certaine époque on parlait des masses ….masses populaires ….laborieuses…masses massivement massées …. ! Ca sent la transpiration tout ça …mais je déteste pas . Au moins cela reste humain . J’imagine ces hommes et femmes en sueur , agglutinés , luisant de leurs excrétions nauséabondes , unis par leur puanteur , gluants, visqueux . Prêts à se livrer à tous les débordements imaginables , s’excitant réciproquement par des cris rauques et inarticulés , s’abreuvant de slogans primaires . Tiens on dirait les profs qui manifestent ! Mais c’est du passé tout ça ! Aujourd’hui seule demeure la foule des anonymes . Un anonyme , qu’est-ce en fin de compte ?….Tout juste de la chair à média . Ils ont perdu leurs traits , leur sexe , leurs idées, leur odeur , leur toit …ils ont perdu jusqu’à leur nom . Un anonyme ce n’est rien , ça ne vit pas , ça ne pense pas …Une oreille à la rigueur !Un anonyme tout juste si ça se presse au passage d’un cortège officiel ou d’un cortège funèbre , ce qui n’est pas la même chose , notez bien…..les morts ils ont fini d’emmerder et sur la pierre tombale retrouvent une partie de leur identité !

Merci Varguitas!

Commentaires

et bla bla bli et bla bla bla ....

Écrit par : Whanna | 18 août 2004

et bla , bla , BLA .....pas bli . Attention à l'orthographe!

Écrit par : Manutara | 19 août 2004

ce n'était pas une faute c'était pour rimer intérieurement avec oubli : un mot magnifique que " oubli"...

C'est vrai... c'est pas mal d'ouvrir un livre au hasard et de lire une page en essayant de voir si elle répond à une de nos question, un peu comme on le fait avec le Yi King.



Pour quelqu'un qui lit autant - c'est plus que louable - on aimerait un blog plus éloquent, plus ambitieux. Voila mon blabla bli.

Écrit par : whanna | 19 août 2004

pour les faute genre "voilà" autant dire que j'écris ces commentaires si vite et je ne les corrige pas ce ne sont que des commentaires qui surfent sur ces blogs. Cela dit: sus aux fautes d'or trop graves !

Écrit par : whanna | 19 août 2004

Et bien voilà! Je préfère ce genre de critique . C'est quand même plus constructif qu'une onomatopée!Un blogue plus éloquent?....mmmouais ...Pourquoi pas des lecteurs plus attentifs?

Écrit par : Manutara | 19 août 2004

Y fallait vraiment comprendre tout ça dans l'onomatopée de Whanna? Je pense que cette personne a bien fait de développer un peu, parce que j'avais pas tout compris d'abord...

Écrit par : oliviermb | 19 août 2004

Ah....toi non plus!T'as vu , il a fait une faute à fautes!

Des choses étranges je te dis....

Écrit par : Manutara | 19 août 2004

Les commentaires sont fermés.