Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 juillet 2004

La citadelle de Hautefort

Mon choix s'est porté sur le site qui a la bonté d'héberger mon journal en raison de son nom et aussi parce que le "prisonnier" y avait déménagé.Hautefort , ça a un certain panache , un petit air d'autrefois...

"Figurez vous que j'ai rencontré Blanche de Hautefort à la garden partie du colonel de Belle Verge! Non! Est-ce possible? Mais oui!"

 Bon , les choses s'étaient gâtées pour ce pauvre de Belle Verge quand il avait été muté en Allemagne . Ses subordonnés , sans égard pour son  illustre lignage , l'avaient impudemment surnommé "Bitte SchÖn" .Je ferme la parenthèse . Hautefort , ça me rappelait un peu Saumur et certains de mes camarades qui déclinaient leur identité comme on déroule une généalogie compliquée .Hautefort ,ce nom  renfermait aussi un  parfum d'hérésie certain . J'ai pensé aux Catharres...à Simon de Monfort . J'aime bien l'hérésie ! L'illusion a duré ce que durent les roses , l'espace d'un matin...Force me fut de reconnaître que ce que j'avais , dans ma hâte , lu Hautefort s'épelait en fait Haut et Fort . Dieu , quelle vulgarité!

Dans la première page de ce journal , disparue pour cause de click intempestif , j'essayais de me convaincre de l'utilité de tenir un blogue . Je n'avais découvert ce phénomène que récemment , aussi fut-ce avec un enthousiasme fébrile que j'introduisis le mot blogue dans le moteur de recherche favoris des plongeurs .La réponse arriva après une interminable attente de 0,18 seconde: 9.000.000 de sites répertoriés . Cela faisait beaucoup , d'un seul coup ...comme ça! Mais bon , je me suis promené dans une  centaine de journaux . C'est peu , mais cela m'a permis d'effectuer un petit classement tout à fait arbitraire et inutile .

 Les journaux tenus par les fanatiques de l'informatique .

- Ben oui j'ai mis Espadon sous un DotClear modifié...Je n'ai pas trop de temps en plus à consacrer au portage de Convea sur la plateforme de XPFE de Mozilla . Il faut vraiment être un as du XUL...

Chapeau bas et je passe mon chemin! (Personne n'aurait vu mon espadon?)

Les journaux tenus par des blogueurs au vocabulaire étrangement réduit:  

- ta 1 pb ?

- nan c du tt qi!     

Je les ai surnommés les "lol" . J'ignore ce que signifie ce mot ( lolita , lolo, lolypops...?Si quelqu'un pouvait me renseigner!) , mais il revient souvent et semble traduire une manifestation de joie . Je m'imagine ces blogués du langage sautillant en couinant lol , lol ,lol! Bien sur tout cela est très sympa(thique) ! Mais une chose m'inquiète :il m'a fallu trente secondes pour saisir les bases de ce moyen de communication , alors que cinq années m'ont été nécessaires pour ânonner de manière approximative l'anglais , l'allemand ou l'espagnol .En rétrécissant l'écrit  ne risque-t-on pas de réduire la pensée?   Comment traduire en langage "lol" la première phrase , pourtant simple , de ce monument de la littérature qu'est "la pitié dangeureuse" de Stefan Zweig ? 

" Toute l'affaire commença par une maladresse commise en toute innocence , une gaffe , comme disent les français" 

 "tt  la fère komensa pr 1 maladres komis en tt i no sens 1 gaf kom 10 ls francès" ?Le texte perd quand même beaucoup de sa saveur dans la traduction!

Les journaux d'une méticulosité maladive .

- Ce matin , comme tous les matins je me suis réveillé. J'ai ouvert mes yeux .Je me suis levé en mettant les pieds par-terre .Je suis allé dans la salle de bains qui se trouve au bout du couloir , à côté de la chambre de mon fils qui a trente ans et qui est toujours à la maison vu qu'il vit ici . Ensuite j'ai pris ma douche. Je me suis savonné avec du savon .Ensuite je me suis habillé avec des vêtements , un Tshirt et un "Jean ".C'est dimanche alors je m'habille décontracté avec des vêtements décontractés . Demain ce sera lundi .Ensuite j'ai pris mon petit déjeuner : des oeufs au plat , deux tranches de lard et demi , une tartine au miel d'acacias ramené par ma mère quand elle est venue nous voir l'hiver dernier , un verre de jus d'orange versé d'une boite de jus d'orange achetée à Sup. U. ( j' abrège pour qu'on ne reconnaisse pas le nom .... ma femme travaille à Carref. !) Ensuite j'ai bu une tasse de café fait avec une machine à café Phil........

Les bons journaux où l'auteur  parle de  littérature , art , cuisine , vie privée, politique, philosophie , démographie , transport aérien , géologie ,gynécologie, ethnologie , navigation , finances , économie politique ,spéléologie , religion ,orfèvrerie, hotellerie, médecine, mode, mécanique, architecture , pour ne citer que quelques uns des innombrables thèmes abordés par ces internautes à la culture abyssale .C'est fait en général avec une certaine dextérité linguistique non dénuée d'une pointe  humour . Ces blogues sont très agréables à lire par une nuit sans lune , lorsqu'il fait moins vingt degrés dehors et que trois mètres de neige bloquent la porte d'entrée de la maison .Dans les régions tropicales on remplacera la neige par un cyclone , un raz-de marée , une épidémie de peste bubonique ou par tout autre cataclysme entrainant une situation d'enfermement et de réclusion involontaires.

Les journaux des imbéciles qui se gaussent du remarquable travail fourni par les autres blogueurs . cf plus haut .

Et puis il y a les journaux sublimes et c'est dans cette catégorie qu'il faut ranger celui du prisonnier .

J'allais quitter , définitivement, les blogues et le monde des blogueurs , sans regrets , lorsqu'un dernier site attira mon attention . Il portait le nom de son auteur et c'était un joli nom . J'y entrai et ne pus en ressortir qu'après en avoir achevé la lecture par le dernier mot de la dernière phrase. J'étais envouté.Inutile de dire que la comparaison avec les autres journaux lus les jours précédents , n'aurait tout simplement eu aucun sens. J'avais là, devant mes yeux épuisés par une nuit de veille , Le Journal, celui dans lequel l'auteur se mettait à nu sans aucune fausse pudeur , nous livrait ses pensées les plus intimes, nous plongeait dans ses doutes , nous faisait aimer ses haines et craindre ses amours .

Ah , mais que sont les mots quand il s'agit de parler d'autres mots!Il faut s'enfoncer dans le journal du prisonnier , s'y attarder , frémir d'angoisse , trembler d'indignation , le vomir , l'adorer .Parfois,  il vous semblera apercevoir, fugitivement ,le propriétaire des lieux  occupé à soigner son jardin . Vous passerez à côté de lui , vous le saluerez , mais lui ne vous verra pas .  Il s'est enfermé dans une prison dont lui seul connait les murs et dont lui seul détient la clé.

Commentaires

C'est amusant, moi aussi, la première fois, j'avais lu "Hautefort"...



Tu sembles avoir parfaitement compris l'usage du mot "lol"

Écrit par : oliviermb | 17 juillet 2004

N'as-tu pas l'impression que nous sommes les deux seuls pensionnaires de la citadelle de Hautefort? Impossible de dénicher d'autres hautfortains sut tout le Web . Tandis que je parles , ma voix résonne étrangement dans les grandes salles vides . J'ai hurlé mon désespoir dans les "forums" ( section premier pas !), mais mon message , lu à plusieurs reprises , est resté sans réponse . Il fait dire que j'y parle d'arrière cour et d'impasse .J'ai le sentiment que l'allusion n'a pas été comprise !

Écrit par : Tai Heke | 17 juillet 2004

Je fréquente très peu les forums

Écrit par : oliviermb | 17 juillet 2004

3e habitante de la petite bourgade (bien que travaillant dans l'urgence qui empeche la pate de l'ecrit de reposer), 2e ruelle a droite apres l'eglise, en face du bar "Au lombric dore de Hautefort". Notre lieu de vie se depeuple, c'est tragique. J'envisage de lancer une petition pour la sauvegarde de notre patrimoine locale. J'espere recueillir vos deux grandes signatures. Je compte sur vous, je vous aime.<B>

Zhoul

</P>

</P>J'ose pas mettre l'adresse de mon blog paskeu, pardon parce que le tien, je l'avoue, me file des complexes (sssssalaud). Et pour l'absence cruelle d'accent, c'est pas ma faute. Vilain clavier qwerty.

Écrit par : Zhoul, Hautefortine | 22 juillet 2004

Ou pas. Apres avoir errer, je crois que j'ai perdu ma cle.

Écrit par : Zhoul, Hautefortine en sursis | 22 juillet 2004

Ou pas. Apres avoir erre, je crois que j'ai perdu ma cle.

Écrit par : Zhoul, Hautefortine en sursis | 22 juillet 2004

Ainsi le troisième homme était une femme ! Au fait tu reviens d'un "pooja"?

Écrit par : Tai Heke | 22 juillet 2004

Une pooja bourguignone, accompagnee de quelques olives, un delice.

Par chez moi, les pooja reste distinguees, nobles et fieres. Rien a voir avec la barbarie poojadiste des voisins.

Écrit par : Zhoul, Hautefortine en sursis | 23 juillet 2004

ah zut, pooja semble masculin et non feminin, si j'en crois le commentaire precedant mon precedent commentaire. Bien entendu, les lecteurs auront rectifie d'eux memes.

Écrit par : Zhoul, Hautefortine en sursis | 23 juillet 2004

Les commentaires sont fermés.